C’est la rentrée ! On fait la file pour n’importe quoi ! (Je me défoule)

Souhaiter ne jamais assister à ça !

Une seule phrase me viens en tête quand je penses au jour de la rentrée des classes :  Pourquoi y a t’il autant de monde ??? étrangement une semaine plus tard ça se calme… J’ai une petite haine des nouvellement cégépiens qui sont si énervés d’entrer au cégep avec le lunch de leur maman dans leur sac à dos. J’ai horreur d’être entassé dans le métro avec de vieux monsieurs qui font exprès pour se coller sur toi. Ca c’est une maladie mon cher, tu souffre d’une paraphilie quelconque !  et ca m’éceoure. Cela faisait quelques années que je fuyais la monstrueuse journée de la rentée universitaire dans les transports en commun. Vous aurez deviné pourquoi… Par mon grand bonheur, j’ai due l’affronter cette année. Oui oui, je retourne moi même à l’université et sans lunch fait par ma maman dans mon sac à doc, parce que de un, je n’ai pas de sac à dos et de deux je suis une universitaire en appartement donc en l’occurrence je ne mange pas… ( Je tiens à dire à ma mère que je vais manger demain puisqu’on déjeune ensemble ) Autre fait étrange, avez-vous remarqué que tous les itinérants de la ville se montrent le bout du nez et veulent être votre ami. Le jour de la rentrée c’est comme l’Halloween: Tous les étranges de Montréal sortent et on ne s’en rend presque pas compte. Les portes du métro bloquent parce qu’il faut toujours un imbécile pour les retenir. Allllloooo l’épais qui retiens la porte du métro , je vais te dire quelque chose moi ! Tu sais que tu retardes tout le monde !!!!  NON ! toi tu n’as pas vue les multiples publicités de la STM sur ce sujet. J’attends juste ça que tu aies la fameuse contravention de 150$. Ben non toi tu t’en fou ! et je vais te dire autre chose , ce n’est parce que tu prends le transport en commun et que tu te dis un bienfaiteur contre la pollution que tu es une bonne personne!!

Ce qui me sidère par dessus  tout, c’est qu’il y a des files à faire pour n’importe quoi.  Tu veux ta passe de bus ,  t’inscrire au gym de ton université, avoir ta carte étudiante, manger à la cafétéria, prendre le métro, prendre le bus, choisir un parking, entrer dans ton cours, acheter tes livres … et bien tu fais la file pour toutes ces magnifique choses.   Ha ! la rentée universitaire une multitude de frustrations.

Aujourd’hui j’ai été confronté à une situation que je redoutais depuis lontemps. Étudier dans une deuxième langue. Certains diront : «Voyons il n’y a rien là ! » Moi je dit  :«j’ai les oreilles qui saignent et le cerveau en compote». Devoir écrire une dissertation en anglais quand ça fait 6 ans que tu n’as pas écrit en anglais. Ca fait mal à l’orgeuil coyez moi.

Malgré tout ca, je suis super heureuse de retourner à l’université et je vous souhaite une bonne rentrée à tous et chacun. Si vous êtes faché comme moi par toutes ces situations , j’ai une chose à vous dire. Hier on m’a dit une phrase que je trouve vraiment pertinente et toute simple : «quand ça va mal, j’essaie de me dire que ça va bien.»  BONNE RENTRÉE !

Publicités

2 réflexions sur “C’est la rentrée ! On fait la file pour n’importe quoi ! (Je me défoule)

  1. Salut Barbara,

    Comment faire un un « melting pot » de réponses à l’ensemble de ton oeuvre.

    Tu sais le mardi soir c’est un soir un peu morose pour le commun des mortels qui n’aime pas particulière regarder la télévision et qui travail sur un horaire normal de jour. Seul, à la maison, bon pas tout à fait, parce que, quand nous sommes parents, nous ne sommes jamais vraiment seul, même si bon des fois, surtout quand ta conjointe travail sur un horaire normal (… de soir)…

    Tu sais ça me rappelle une anecdote, pas nécessairement intéressante, qui c’est appliqué à ma vie. Ça concerne une femme et une chaise, je crois qu’il il un enfant aussi dans l’histoire… c’est un peu confus.

    Soit dit en passant, la personne qui à choisit ton nom à surement choisi le plus beau nom de ça restreinte liste de nom, tous plus original les uns que les autres.

    Tout ça pour dire que par fois quand on s’occupe seul d’enfants, on finit par avoir comme un manque, un « craving », pour un niveau de discussion et un interlocuteur du niveau adulte. Surtout le mardi, dans mon cas, parce que c’est une journée plate. Le mercredi et le jeudi c’est déjà mieux, ça fait un bout que l’épicerie a été faite et ça donne une excuse pour aller s’enligner à la caisse avec ton enfant qui essaie de dévalisé les « kinder surprise » qui se fait chicaner, qui fait le bacon, et puis là les mêmes madames qui essayait de flatter la tête ou le bras de ton enfant 5 minutes plus tôt de dévisage parce que tu laisses ton enfant faire le bacon à terre. Et, puis ça passe tellement vite ensuite…

    En résumé, la vie d’un parent se concentre principalement autour de son/ses enfant(s). La chose qu’un parent vie le plus c’est le fait d’être parent, son enfant et sa vie familiale devient plus gros que le reste, un je t’aime pèse plus gros qu’un journée de clients insatisfaits et de critiques de collègue, à l’inverse une dispute fait tout basculer, un « je veux d’autres parents, je ne t’aime plus » te fend le coeur

    Tout ça pour en arriver au fait qu’un parent seul le soir, une fois les enfants couchés ça s’ennuie un peu et ça plie ses draps contours… Si tu veux, je suis sûr qu’un parent de ton entourage pourra te montrer.

    Souhaitant que tu ne me reproches pas d’accaparer ton projet et que tu voies plutôt dans ma réponse (qui m’aura bien diverti pendant une bonne quarantaine de minutes, jusqu’à ce que je ne sois plus seul) un encouragement et un support.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s