On va se dire les vrais affaires !

On porte tous un masque. Ne me dis pas que toi, tu es une personne vrai et entière 24h sur 24. Tu ne me convaincras pas avec ton discours pré-fait. Quand tu croises une connaissance une journée où ça va mal et qu’elle te demande «Comment ça vas ?» Tu lui répond « bien et toi?» ou la vérité ? Mon point n’est pas que le monde entier se mette à dire ses moindres malheurs. On s’entend, la vie deviendrait probablement d’un ennui mortel. Or, il faut accepter qu’on est tous faux par moment. La société nous met un pression folle pour avoir l’air toujours heureux et bien dans sa peau.

Kellog’s nous vend l’idée d’être belle et bien dans sa peau ( en mangeant des céréales ?)

Mcdo nous dit: «C’est ça que j’aime» ( Tu veux me faciliter la vie en me disant ce que j’aime cest ça ?)

Les publicités d’auto ( Tu as vu cette belle famille heureseuse ???)

Le shampoing Axe ( ben non les fille ne te trouve pas plus sexy jeune homme)

Je dois manger combien de Activia dans ma vie pour avoir une flore intestinale de feux ? ( pas grave la fille dance le baladi et moi aussi je veux faire ça !)

Les annonces sur la dépression (C’est triste ,mais pesronne ne t’acceuille quand tu reviens au travail en te faisant un party de retour… ca serait beaucoup trop magique)

Quand tu gagnes un concours, il n’y a pas de confettis qui tombe dans la vrai vie

Non!!!! losrque tu reçois l’appelle achalant sur ton cellulaire te disant que tu as gagné un voyage et bien ce n’est pas vrai .

Le e-mail  « inlarge your penis » (Non mais tu crois vraiment encore au miracle à ton âge ?)

Je pourais en sortir des tonnes comme ça. J’aimerais que quelqu’un  me dise qu’elle est le pourcentage de gens heureux à 100% dans la vie. Combien de personnes se créent une image toute faite ? Je perçois les choses d’une telle manière que je me dit souvent :« Tu projettes ce que tu as envi que l’on voit de toi et l’autre personne en percoit bien ce qui lui plait. C’est un peu comme quelqu’un qui n’attends seulement ce qu’il à bien envi d’entendre».  Je ne suis pas pessimiste, je suis réaliste.

Je suis dans un café du centre ville, j’observes les clients et je ne peux pas exclure cette idée de ma tête : « Ce que je vois d’eux c’est ce qu’ils acceptent de me montrer ,mais qu’est-ce  qui se passe réellement à l’intérieur, qu’elle est leur histoire, quelles sont leur joies? ». J’en viens à la conclusion que je n’en saurai probablement jamais rien.

Parfois j’ai l’impression qu’on a encore cette vielle mentalité qui nous dicte d’être beau, de sourire, d’être toujours fort et de ne pas trop réfléchir parce que ça nous rend malheureux.  Tant qu’à ça :L’éducation fait de toi une personne complexe, l’homosexualité t’envoi en enfer, donner du sang est un acte contre nature … Parfois, je me demande dans quel monde je vis. Je suis heureuse d’avoir la liberté de penser ce que je veux  et je vous en souhaite autant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s